Cart

Henri Yéru

L'oeuvre d'Art relève du mystérieux. C'est quelquechose qui doit imposer une adhésion, une communion, dépasser l'individuel. Le signifiant pictural n'est pas un récit. Dans la peinture, il existe une part de sacré qui échappe au code analytique.

Evasion de l'âme? Certainement... La 'sensation' était tout pour l'Art Primitif. Henri Yeru développe cette condition spirituelle de l'homme.

 

Dans l'Art Abstrait, ce n'est pas le sujet de l'émotion, mais l'émotion en soi qui est l'objet du tableau. Renoncer à la représentation ce n'est pas renoncer au sens, ni à l'expression par quoi s'offre le sens. Le tableau devient lui-même un objet, il ne vaut plus comme message mais il vaut comme objet absolu, délivré de la relation transférentielle, indifférent à l'ordre relationnel, actif seulement dans l'ordre énergétique, dans le silence du corps.

 

Dans les oeuvres récentes d'Henri Yeru la forme et la couleur s'harmonisent pour créer le tableau, selon le principe de cette nécessité intérieure.

L'Artiste nous présente en terme abstrait son jugement moral. Il suggère au lieu d'illustrer! Les formes sont peintes pour elle-mêmes, sans référence à la réalité extérieure. L'unité globale de l'oeuvre ne vient pas des images qu'elle représente mais de la subtilité des rapports de couleurs, de lignes et de valeurs.

 

Yeru associe le prestige de la matière à la liberté gestuelle. La composition est rythmée par des plans géométriques qui s'interpénètrent. La vibration des couleurs juxtaposées crée le mouvement. L'intensité des tons, la superficie des plans et l'opposition des couleurs donnent les sensations simultanées de profondeur et de lumière. Il trace à grands coups de pinceau souple sur des champs, inégalement colorés. Ses structures superposées donnent une impression de volume dans l'épaisseur de la pâte. Ses aplats de couleurs variés et opposées, quelquefois filiformes, sont sovent marqués par le noir. Henri Yeru confronte la puissance de ce noir à l'intensité du blanc dense. Sa peinture, toute de luminosité, est architecturée de ces larges tranchées de noir.

 

L'exploration des signes de l'écriture est dominante chez le peintre. Sa calligraphie est poésie.

mardi 7 mai 2019